Eddy Lamazzi Visual Arts

Qu'est-ce que le shiatsu?

Le shiatsu est une approche japonaise de la médecine orientale.

En Japonais, "shi" signigie "doigt", et "atsu" signifie "presser", "appuyer". Le shiatsu est donc une approche naturelle qui consiste à appliquer des pressions, et pratiquer des étirements sur l'ensemble du corps.

Le shiatsu est l'une des huit approches complémentaires identifiées par le Parlement européen, en tant que « médecine non conventionnelle digne d'intérêt » (résolution A4-0075/97, en 1997)

 

Principes du shiatsu

Le shiatsu vise à faire circuler l’énergie (le ki) dans l’ensemble du corps pour prévenir ou réparer les dysfonctionnements organiques (tensions, douleurs...). Les pressions exercées sur la personne qui reçoit le shiatsu visent à stimuler le ki pour permettre sa circulation harmonieuse.

 

En pratique, cela se traduit par

  • des pressions (avec les pouces, les mains, les coudes...)
  • des étirements ainsi que des mobilisations (articulations, muscles, tendons..)
  • des exercices de respiration: la respiration tient une place essentielle dans les approches énergétiques. Sans souffle, point de vie. Libérer la respiration et permettre sa circulation contribue à relâcher les tensions corporelles et énergétiques

 

Le shiatsu que je pratique est celui du Iokai Shiatsu, aussi appelé le Shiatsu des Méridiens. Les méridiens sont les "voies" empruntées par l'énergie dans le corps.

 

Médecine et tradition énergétique orientale

Les principes du shiatsu proviennent donc de cette tradition énergétique (acupunture, do-in ankyo) qui vise à comprendre le patient dans son ensemble, et dans son environnement, son étape de vie à l'instant t. On parle de "déséquilibre" du ki, de difficultés de l'énergie vitale à circuler qui peuvent affecter le corps et l'esprit du patient.

Cette médecine traditionnelle orientale recherche le respect de la personne dans sa globalité, en harmonie avec son environnement.

L'approche orientale est holistique: elle ne sépare pas le corps de l'esprit. Ainsi, les déséquilibres dont nous pouvons souffrir peuvent avoir des répercussions autant physiques que mentales.

Un exemple parlant est celui du stress, un ressenti mental qui a des répercussions physiques très concrètes: ventre noué, digestion affectée, difficultés à trouver le sommeil, à respirer librement...

 

Pourquoi et dans quels cas recevoir un shiatsu ? 

Tout le monde peut recevoir un shiatsu, quel que soit son âge. Dans certains cas de pathologies graves, le practicien peut décider que son expérience lui permet, ou non, de vous recevoir.

 

Le shiatsu cherche à rééquilibrer le corps, le mental, etc. C'est donc une palette très vaste de problématiques qui peuvent être adressées à travers le shiatsu : retrouver un sommeil de qualité, réduire les tensions musculaires ou articulaires, soulager les douleurs menstruelles, apaiser les troubles de la digestion, soulager les migraines, clarifier l’esprit dans les moments compliqués, aider à la prise de décision...

 

Contre-indications

Des précautions doivent être apportées à tous les cas particuliers.

Notamment, et dans mon cas :

  • Je ne pratique pas sur les femmes enceintes de moins de trois mois car cela demande une pratique que je n’ai pas encore abordée. Une femme enceinte peut recevoir du shiatsu (et peut recevoir à moins de trois mois, avec un.e practicien.ne ayant suivi une formation complémentaire sur ces trois premiers mois qui sont très spéciaux), s'il n'y a pas de contre-indication médicale.
  • Je ne pratique pas sur des personnes atteintes d’affections de type mentales ou psychique lorsque celles-ci sont en train de vivre une « crise ». En dehors de ces périodes, la pratique peut avoir lieu, avec des précautions quant à la circulation de l’énergie chez cette personne et sans contre-indication médicale
  • Sans accord du médecin traitant, je ne pratique pas sur les personnes atteintes de cancer et autres pathologies graves